Non, ce n’est pas que du bonheur …

J’en ai ras le bol de lire des articles, des statuts, des légendes où on se plaint de nos mômes, de leurs cris, leurs disputes, leurs caractères, du fait qu’ils n’écoutent rien, qu’ils ne mangent rien, qu’ils …, qu’ils…, qu’ils… pour finir par conclure par des « Heureusement qu’ils sont là quand même » « ce n’est que du bonheur » « et puis je les regarde et j’oublie tout« …

Je suis la première à le faire parce que ça se fait. Parce que dire haut et fort que nos gamins nous poussent à bout, sans contrepartie d’une part de bonheur ça ne se fait pas.
Parce que la bienséance m’a appris à ne pas décourager les nullipares qui pourraient passer dans le coin.
Parce qu’il y a sûrement quelque part une charte des parents avertis qui dit « laisse les, les futurs nouveaux parents,  avec leurs illusions du bonheur d’avoir des enfants tout mignons »

Mais dorbel j’en ai marre de me mentir à moi même.
Non, la parentalité ce n’est pas que du bonheur et parfois même les moments de doutes, de cris, de découragement prennent largement le pas sur les moments de bonheur.

Non ce n’est pas que du bonheur d’être en colère contre eux parce qu’on a plus de temps pour soi, plus le temps de s’ennuyer ou de rêvasser.
Non ce n’est pas que du bonheur d’avoir un petit garçon littéralement accroché à sa jambe du matin au soir, qui hurle dès qu’on le pose, qui pique des colères quand ça ne va pas dans son sens.
Non ce n’est pas que du bonheur de devoir négocier tout et tout le temps, de devoir menacer, punir ou faire du chantage.
Non ce n’est pas que du bonheur de répéter 10, 20, 30 fois la même chose chaque jour. D’avoir l’impression de parler dans le vide.
Non ce n’est pas que du bonheur de penser qu’on est une maman toute pourrite, une maman qu’on était loin d’imaginer quand on a souhaité avoir des enfants.
Non ce n’est pas que du bonheur d’être si loin de la complicité rêvée avec ses enfants, de ne pas savoir faire les câlins qui effacent tout ou des confidences sous la couette …
Non ce n’est pas que du bonheur de ne pas avoir de moment de pause, de ne pas avoir le droit de se planter sous peine d’essuyer une énième crise de l’enfant, de ne pas avoir le droit de se planter sans entendre une énième critique de la veille du supermarché ou des nos proches.
Non ce n’est pas que du bonheur de craquer régulièrement parce qu’on ne sait plus comment faire, qu’on ne sait pas doser entre laisser couler et sévérité, qu’on termine la journée avec un mal de crâne d’avoir trop crier.
Non ce n’est pas que du bonheur de faire semblant que tout va bien, qu’on est forte, que tout roule parce qu’il ne faut surtout surtout faire bonne figure.
J’aurai 1000 exemples pour vous prouver que ce n’est pas que du bonheur (et sûrement 1000 autres pour contrebalancer)

Non ce n’est pas que du bonheur la parentalité, non parfois, même les vrais moments de bonheur n’effacent pas la galère du quotidien, les difficultés à essayer d’en faire des petits être bien élevés, bien dans leur basket, à l’aise en société et le fait de vouloir les préparer au mieux à leur avenir.

Et oui il y a des moments où clairement on est loin des clichés, loin du bonheur, loin des photos qui dégoulinent d’amour sur instagram, loin du « ah mais si au final ce n’est que du bonheur les enfants même si parfois ce n’est pas facile ». Ces moments où on aimerait clamer haut et fort que dans certaines périodes, la balance entre bonheur et difficulté n’est pas équilibrée ou ne penche pas du bon coté.

Il y en a qui arrive à faire la part belle aux meilleurs moments en oubliant les moins bons et il y en a d’autres.
Parfois, voire trop souvent ces derniers temps, je fais partie des autres, la balance se déséquilibre pour ne pencher que du coté du mauvais au détriment des moments de bonheur.

Etre parent est et restera sans aucun doute le rôle le plus difficile à tenir. Un rôle où il n’y a aucun mode d’emploi, aucune notice, aucune clés pour nous aider parce que chaque enfant, chaque parent, chaque moment est différent. Où ce qui marche chez les uns, ne marchera pas chez les autres.  Où chaque jour on avance à tâtons, on fait de notre mieux, on fait comme on peut surtout !

Et non, les enfants ce n’est pas que du bonheur…

36 Comments

  • Suzanne 20 mars 2018 at 20 h 16 min

    Je viens justement de piquer une crise contre mes filles…
    Merci pour cet article si vrai et si authentique ! LA vie de parents est loin d’être rose je confirme !

    Reply
    • Coralie CCA 24 mars 2018 at 14 h 52 min

      on pique tous des crises contre nos enfants, on reste des humains !
      Bon courage ;)

      Reply
  • Littlebulle 20 mars 2018 at 20 h 44 min

    Article très juste ! je commente ici et pas sur FB parce que certains de mes contacts que je ne citerai pas se permettraient de commenter mon commentaire en disant que mes filles sont adorables, que je ne suis pas la plus à plaindre…mais mutin mordel de l’herbe, je suis totally d’accord avec votre article…quand ma 3 et demi me dit « je veux pas dormir » à 20h30 et que moi, j’ai juste envie d’aller me poser dans le canapé au calme, NON, j’ai pas envie de négocier, OUI c’est l’heure de se coucher et mordel, me fait pas ch…(hum ? parentalité positive ? XD)
    Bref…merci de dire tout haut ce que beaucoup de parents pensent tout bas !

    Reply
    • Coralie CCA 24 mars 2018 at 14 h 52 min

      Merci pour ton soutien !
      Oui le regard des autres ou de la famille peut etre aussi dur à avaler et pourtant ici aussi on a pas des enfants difficiles, juste des enfants finalement !
      Bon courage !

      Reply
  • Monjolipetitbureau 20 mars 2018 at 21 h 13 min

    Je ne peux qu’approuver chaque mot. Je ressens tout pareil. Et ça explique ma desertion des réseaux sociaux.
    Demain est un autre jour, restons confiant. Il paraît que c’est pire quand ils sont ado 😂😂

    Reply
    • Coralie CCA 24 mars 2018 at 14 h 51 min

      Ahah tu me rassures !!!
      En attendant je sais que ce sont des passades et que ca ira mieux très vite !
      Courage !

      Reply
  • Picou 20 mars 2018 at 21 h 40 min

    Joli et salutaire coup de gueule! je crois vraiment que tu as raison dans le sens où ce n’est pas QUE du bonheur d’avoir des enfants. on occulte bien souvent les mauvais moments, ceux ou s’en veut d’avoir crié, où on perd pied à ne pas avoir de temps pour nous, où on a l’impression de se perdre en chemin, et ceux qui en vrai, ne sobt pas agréables. Mais comme tu le dis aussi il s’agit d’une balance…et pour un moment affreux, on en aura aussi tant de bien… Et il reste toujours ce sentiment de fond, celui qui te pousse à dire que tu ne dis pas ça pour rien et qui te remplit de bonheur pour rien, aussi, des fois. Ces regards qui pétillent, ces rires qui fusent, ces petites mains qui t’agrippent, ces bisous dans le cou, et ton coeur qui explose. Alors oui, certains moments sont beaucoup plus durs que d’autres, et des fois les doutes nous submergent ; mais pour moi avoir des enfants ça reste quand même le bonheur. Mais pas QUE du bonheur. et tu as largement le droit de le penser et de le dire, ça ne fera jamais de toi une mauvaise maman.

    Reply
    • Coralie CCA 24 mars 2018 at 14 h 50 min

      Merci pour ces jolies paroles pleines de bon sens !
      Je crois que les réseaux nous renvoient beaucoup trop ce beau, ces moments de bonheurs absolu (et en même temps a t’on vraiment envie de montrer notre enfant en pleine crise ?) alors que partout comme ici il y a surement des parents qui s’énervent, des enfants qui testent et un joyeux bordel !!

      Reply
  • Maman Sur Le Fil 21 mars 2018 at 8 h 15 min

    Comme tu le sais, je ne peux que compatir… Tu as raison, ce sujet du ras-le-bol maternel, voire du burn-out est tellement tabou en FRance. C’est d’ailleurs ce qui mène à pas mal de drame. Alors, si cela te fait du bien, plains toi autant que tu veux !
    N’hésite pas à aller voir le billet de Maman BCBG, cela devrait te parler !
    Bises
    Virginie

    Reply
    • Coralie CCA 24 mars 2018 at 14 h 47 min

      Merci pour le billet de maman BCBG que j’ai beaucoup apprécié !
      Ouiiii ca fait du bien de se plaindre même si il y a tout plein d’éclaircies et que ce sont souvent des passages !

      Reply
  • MissBrownie 21 mars 2018 at 11 h 27 min

    Il est où le bonheur il est où ? ;)
    Je me dis surtout que ma vie serait (peut-être) bien triste et morne sans eux (ou pas).

    Reply
    • Coralie CCA 24 mars 2018 at 14 h 43 min

      j’aime bien tes parenthèses quand même !!
      On n’aurai surement pas l’impression de s’ennuyer si on n’avait pas connu notre rôle de parents mais oui on serait passer à coté de quelque chose je pense (ou pas !)

      Reply
  • Nesrine 21 mars 2018 at 12 h 09 min

    Merci pour cet article , je me sens moins seule. C’est pas facile les gosses!

    Reply
  • Azylis 21 mars 2018 at 12 h 11 min

    De temps en temps faut que ça sorte !
    Et puis ça évitera qu’après ça, certaines viennent dire « mais je comprends pas, on m’avait pas prévenu ! »

    Reply
    • Coralie CCA 24 mars 2018 at 14 h 42 min

      et pourtant on ne nous prévient pas avant ! Mais surtout je crois qu’on ne peut pas imaginer tout ce qu’implique la parentalité avant de le vivre, avant de le découvrir et de s’en dépatouiller du mieux qu’on peut!

      Reply
  • Maman BCBG 21 mars 2018 at 13 h 43 min

    Comme tout cela me parle…. :)
    Non les enfants, ce n’est pas que du bonheur…. et le déséquilibre est à certaines périodes, bien dur à supporter.
    Alors courage, les enfants changent tellement vite, peut-être que le quotidien sera plus léger dans quelques semaines, quelques mois ?
    En attendant, tu as le droit de te plaindre et de te rendre compte que…. on en passe toutes par là ;) (même si c’est vrai que socialement parlant, on compense parfois en rappelant bien vite les moments de bonheur que l’on vit aussi )

    Reply
    • Coralie CCA 24 mars 2018 at 14 h 41 min

      Oui c’est un déséquilibre passager, par période et souvent la balance revient au mieux pour une période d’éclaircie !
      C’est certainement plus positif et enrichissant de parler du bien, du bon, du beau que de se plaindre et pourtant c’est aussi ça la vie de parents et tant que l’on ne l’aura pas vécu on ne peut pas savoir !

      Reply
  • maman@home 21 mars 2018 at 17 h 07 min

    C’est dur c’est clair, c’est parfois même carrément insupportable sans compter les disputes que ça engendre avec le conjoint 😦

    Reply
    • Coralie CCA 24 mars 2018 at 14 h 38 min

      Oui ca aussi c’est souvent un sujet peut evoqué…Et pourtant il est au combien au cœur de la famille !

      Reply
  • Une parisienne à Vincennes 21 mars 2018 at 18 h 39 min

    Qu’est ce qu’on s’ennuierai sans eux … ou pas remarque 😂😂

    Reply
    • Coralie CCA 24 mars 2018 at 14 h 37 min

      si si on s’ennuyerai…pour qui ferait-on du shopping ? pour qui ferions nous des bonnes patisseries ? …Ah ben pour nous !! lol

      Reply
  • DorOthée84 21 mars 2018 at 22 h 22 min

    Merci, ça rassure, je me sens moins seule à penser cela….je les aime profondément mais qu’est ce que c’est dur….et travaillant avec des enfants, je suis souvent en overdose d’enfants.

    Reply
    • Coralie CCA 24 mars 2018 at 14 h 35 min

      je vais surement avoir aussi mon overdose l’année prochaine avec une classe et mes enfants le soir !!

      Reply
  • ellea40ans - Stephanie 22 mars 2018 at 4 h 18 min

    Je suis une maman d’ado et de pré et ce n’est pas que tu bonheur non plus !

    Reply
    • Coralie CCA 24 mars 2018 at 14 h 35 min

      ahah oui j’ai peur !
      J’ai toujours entendu le petit enfant petit probleme, grand enfant, grand probleme…

      Reply
  • julesetmoa 22 mars 2018 at 9 h 33 min

    Je suis d’accord avec toi, les enfants ne sont pas que du bonheur mais je crois aussi qu’il s’agit de période. Certains moments, on se sent ou sentira mieux. Un peu comme des montagnes russes. Alors quand je suis à bout, je me dit que tout ceci n’est qu’une passade et que bientôt, tout ira mieux !

    Reply
    • Coralie CCA 24 mars 2018 at 14 h 34 min

      Oui ici il y a des périodes où c’est beaucoup plus dures que d’autres, alors on souffle et on se dit que ça passera !

      Reply
  • Estefania 30 mars 2018 at 9 h 12 min

    Merci, merci merci pour autant de sincérité 🙂 🙂

    Reply
    • Coralie CCA 2 avril 2018 at 20 h 18 min

      De rien, ca fait du bien de partager ;)

      Reply
  • patrick Dba 31 mars 2018 at 13 h 31 min

    Bonjour,
    Vous pouvez prendre un(e) nounou pour vous déchargez un peu, allez dans des structures qui vous écoute comme les Relais assistants maternels, crèche ou consulter un psychologue de la petite enfance( très efficace!) etc… Même si ça vous coûte , ça ira mieux. les assistant(e)s maternel(le)s sont censés être de plus en plus des professionnels de la petite enfance et peuvent vous accompagner.
    Patrick, père de famille et assistant maternel

    Reply
    • Coralie CCA 2 avril 2018 at 20 h 17 min

      Mon loulou va a la crèche depuis quelques semaines et oui cela fait beaucoup de bien autant a lui qu’a moi et du coup je suis super contente de passer du temps avec lui sachant que j’aurai d’autres moment pour souffler !

      Reply
  • Melo 31 mars 2018 at 14 h 37 min

    Merci pour cet article très juste ! Ça fait plaisir de voir qu’on n’est pas seule ! 😉 Comme je dis souvent : «être parent, c’est un métier !»
    C’est parfois très dur mais malgré tout ça, qu’est-ce qu’on ferait sans eux ? 😉

    Reply
    • Coralie CCA 2 avril 2018 at 20 h 16 min

      Oui c un métier que personne ne nous apprends ;)
      Mais au final oui on est heureux avec eux et qu’est ce qu’on s’ennuyerait seul !

      Reply
  • magali 1 avril 2018 at 12 h 18 min

    Merci pour cet article ! en ce moment je suis dans une période où j’en peux plus et étant maman au foyer les enfants en profitent largement ! malheureusement je ne peux pas passer mes journées à criser

    Reply
    • Coralie CCA 2 avril 2018 at 20 h 15 min

      Se dire qu’on vit les mêmes choses que d’autres ca aide !
      Je crois que ce sont des périodes plus difficiles que d’autres et qu’on retrouve une bonne part de bonheur a d’autres moments !

      Reply

Leave a Comment

%d blogueurs aiment cette page :